Art textile – exposition Rêves d’Orient

Art textile – exposition Rêves d’Orient

171024_RevedOrient534

.

En ce moment et jusque dimanche, est présentée notre exposition au Centre Culturel d’Epinal. Il s’agit du travail réalisé par les membres de l’atelier Fiber Art Epinal que je co-anime, un atelier d’arts plastiques ouverts aux adultes qui a lieu tous les 15 jours. J’expose moi même cinq oeuvres d’art textile. Nous avons choisi ensemble le thème « Rêves d’orient », et j’ai choisi de m’orienter vers la Mésopotamie avec un petit détour vers le XIXème siècle, son romantisme et son orientalisme. C’est pourquoi j’ai représenté les portraits du poète anglais Lord Byron et du peintre français Eugène Delacroix.

.

.

171024_RevedOrient493

.

.

.

Comme annoncé plusieurs fois, notamment sur les réseaux sociaux, le vernissage a eu lieu mardi 24 octobre avec une petite performance d’une artiste italienne, elle était déjà venu l’année dernière pour notre première exposition et a bien voulu réitérer l’expérience.

Je partagerai mes explications de mes oeuvres, que j’ai imprimé sur des cartels ici sur mon site plus tard.

.

exposition art textile

 

.

171024_RevedOrient501

.

.

 

171024_RevedOrient568

.

171024_RevedOrient570

.

171024_RevedOrient571

.

171024_RevedOrient580

.

171024_RevedOrient586

.

171024_RevedOrient617

.

171024_RevedOrient625

 

.

Merci à tous ceux qui sont venus me soutenir pour l’organisation de cette exposition, merci aux curieux et aux amateurs, aux élus municipaux, merci aux artistes et aux participants.

Ishtar

 

art textile

 

.

171024_RevedOrient516

.

 

Sardanapale

 

171024_RevedOrient491

Fiber Art Epinal (actualités)

Fiber Art Epinal (actualités)
Voilà plus d’un an que nous avons lancé, une amie et moi, notre atelier de Fiber Art à Epinal.
Je peux dire être très contente de pouvoir partager tout ce que j’ai appris durant mes formations d’arts appliqués et d’arts plastiques et en autodidacte en rapport avec les arts plastiques ou le textile.
.
.
.
170223_flyerFiArtweb
.
.
Le lieu
.
Nos ateliers se déroulent dans les locaux de la Maison des Associations (anciennes casernes Schneider pour les autochtones). Nous avons donc à disposition une grande salle principale pouvant accueillir d’autres membres et nous sommes rattachés à l’Académie d’arts plastiques. Il est demandé à chacun d’apporter son matériel. Voici une liste d’exemple du matériel à avoir.
.
.
listemateriel1
.
.
.
.
.
.
Forum des Associations 2016
.
1609_forum045
.
L’événement mettant en valeur la vie associative locale se déroule en septembre, il s’agit du forum des associations, au port d’Epinal. C’est là que j’ai d’ailleurs pu connaître la majeure partie des activités auxquelles j’ai pu assister. J’étais donc présente pour promouvoir l’atelier et ainsi parler aux personnes intéressées.
.
.
1609_forum046
.
.
1609_forum049
.
.
.
J’ai remarqué que bien que le Fiber Art soit bien répandu depuis les années 60, beaucoup de personnes ne connaissent pas et donc ne s’y intéressent pas. Pourtant il y a un grand retour des techniques liées au textile, le tissage notamment, cela grâce aux loisirs créatifs qui arrivent à créer une publicité élargie mais qui bride aussi la discipline à une cible restreinte, j’en reparlerai.
.
.
.
1609_forum050
.
Public
.
Personnellement je souhaite ouvrir cet atelier à un large public, qu’il soit jeune ou vieux, femmes ou hommes, débutants ou professionnels. Je souhaite qu’il y ait un réel échange et casser les cloisons auxquelles nous habitue malheureusement le marketing. Le marketing s’adresse à une cible et je trouve que cela a des effets pervers d’exclusions. Pour moi qui n’aime pas les cases, j’aimerai que l’art plastique ne soit pas un prétexte à une identité mais soit ouvert sur plusieurs horizons tout en étant guidée par le fil conducteur de la pratique artistique.
.
Qu’est ce que j’entends par « pratique artistique » ?
.
Pour moi il est important qu’un individu se retrouve comme créateur, c’est à dire qu’il réfléchisse à trouver des solutions face à une problématique. Cela induit qu’il doit créer à partir des formes brutes dont il a à disposition. Si quelqu’un souhaite utiliser un tissu par exemple, j’aime lui rappeler qu’il peut réfléchir à l’origine de la matière « tissu », comment a t’elle été créé, peut il la créer lui même ?
La matière et sa manipulation est une des bases du travail plastique.
.
fiberart_300
.
Ainsi, l’artiste créateur se dégage du simple consommateur de kits proposés en loisir créatif. je ne renie pas les loisirs créatifs mais j’aime à rappeler qu’ils émergent grâce à un système capitaliste qui crée un besoin éphémère à travers des tendances qu’on invite à suivre (en usant d’exclure les gens parce qu’ils seraient ringards de ne pas consommer leurs produits du moment, qui leur promettrait une vie géniale, pleine de succès, de richesse, d’amis et d’amants (quand on regarde une publicité c’est généralement le message lancé) et non parce qu’on le désire sincèrement). Ces modes ont par exemple repris le concept de la « recup ». Mais comment des commerciaux peuvent ils se faire de l’argent en lançant un concept opposé à leur propre logique ? Eh bien il suffit de regarder la presse, les tendances pour voir qu’il existe même des kits à vendre de « récup ». Ces mêmes kits se devant d’être attirant pour l’oeil du chaland, donc bien emballé de plastique et de papier. Je ne critique pas la récup vu que c’est ma manière principale de créer, mais il faut rester conscient selon moi de toutes ces choses, du moins si l’on est sensible à ces sujets. Comme je l’ai dit plus haut, chacun peut être jeune, vieux etc et il peut de la même façon manger, prier, voter, pratiquer sa sexualité, comme il l’entend, du moment que ça ne nuit à personne.
.
.
170114_fiberart_tissagenoir028
.
.
Le système « récup » si l’on y adhère ne doit pas être une simple mode, mais une question de bon sens, rien ne sert d’acheter un pull made in Asia 20 euros dans une chaîne de grande distribution pour ensuite le découper. En revanche il existe plein d’alternatives dans les brocantes, chez Emmaüs et certaines friperies. Pour ma part, même venant d’une friperie, même trouée, j’ai du mal à découper dans mes vieux vêtements. En revanche comme je fais un peu de couture, j’utilise volontiers mes chutes, et je peux les échanger avec d’autres qui font de même.
.
.
.
170114_fiberart_tissagenoir027
.
.
.
Donc voilà pour moi la différence entre un créateur et un consommateur. Nous devons nous rappeler qu’on essaie quand même d’être des adultes, pas simplement des enfants qui jouent et ont besoin de divertissement ou d’occuper leurs ennuis. J’estime qu’il faut dépasser ce stade. C’est pour cela que dans nos ateliers nous proposons de nombreuses choses, mais il est important d’avoir à l’esprit que ni moi ni ma collègue sommes payés pour divertir ou occuper des personnes en besoin d’attention. Nous sommes bénévoles et donnons de notre temps gratuitement. Ces exigences peuvent paraitre strictes mais c’est pour garantir un niveau à la fois intéressant tout en encourageant ceux qui débutent et n’ont aucune pratique mais qui ont envie de s’exprimer.
.
Par ailleurs nous pouvons intervenir, en dehors de cet atelier pour des publics spécifiques et là, apporter ces attentions plus précises. J’ai notamment animé un atelier en novembre 2016 à la Maison de l’Environnement avec des matériaux végétaux et assisté à un atelier « tissage » avec des enfants de CM2.
.
fiberArt_049
.
FiberArt_993flou
.
161103_VosgMatin
.
.
.
Exposition de septembre 2016
.
160926_FiberArtEpinal_verni_469
.
.
Nous avons pu montrer le travail de notre atelier lors d’une première exposition le 29 septembre 2016 au Centre Culturel d’Epinal. Cet événement fut un réél succès, le vernissage était pour moi mémorable, un de nos artiste proposait une performance inspiré du shibari avec une chanteuse, tout le monde avait cuisiné des mets délicieux et les gens étaient attentifs à nos discours. Nous avons été d’autant plus satisfaites que nous avons du nous occuper nous même de notre communication sans aucune aide (malgré les subventions perçues par notre association mère, qui nous fait payer notre propre adhésion). La presse était présente, nous avons même eu quelques secondes à la télévision. Je ferai un retour sur cet événement très bientôt.
.

.
.
A cette occasion, j’avais écrit ce texte ci dessous, affiché sur les murs et résumé lors de mon discours sur les origines du Fiber Art.
.
.
Qu’est ce que le Fiber Art ?
.
Le Fiber Art, également appelé Fibre Art est une catégorie d’Arts Plastiques qui utilise comme matière première la fibre (le tissu, le fils,…) ou des techniques liées au textile (tissage, broderie, couture, tapisserie…). Le travail plastique peut également se référer aux traditions et aux mythes en rapport avec le textile. Il met en avant le travail manuel de l’artiste et privilégie l’aspect esthétique ou conceptuel à l’aspect utilitaire.
 .
Est ce nouveau ?
 .
Les arts textiles sont une pratique utilisée depuis toujours. Le textile a longtemps eu un rôle principal utilitaire (vêtement, linge, accessoires,…) mais de plus en plus les artistes l’utilisèrent en Beaux Arts. Dès les années 1950, de plus en plus d’artistes et artisans utilisent des matières et des techniques traditionnelles comme la céramique ou le tissage.
Dans les années 60 et 70, le fiber art connait un essor important, la pratique textile est très en vogue aussi bien artistiquement que comme loisir ou dans la décoration. Les femmes artistes vivent une révolution avec le mouvement féministe et beaucoup d’entre elles utilisent ce média. La tapisserie moderne et contemporaine apporte une reconnaissance du Fiber Art.
Le Fiber Art continue de se développer, on ne le nomme pas toujours ainsi, mais il reste très présent dans l’art contemporain.
 .
 .
Qui sont les artistes les plus connus ?
 .
Récemment primée au Nobel des Arts, Annette Messager exposait déjà dès 1972 « les pensionnaires », des moineaux empaillés et emmaillotés dans de la laine et du tissu. Son oeuvre utilise souvent du textile tout en critiquant la condition féminine liée aux travaux d’aiguilles.
Christian Boltanski utilise beaucoup les vêtements comme trace dans ses installations.
Louise Bourgeois utilise également beaucoup le textile.
 .
Pour voir plus de travaux d’artistes, je vous invite à consulter la galerie Pinterest de Fiber Art Epinal : https://fr.pinterest.com/fiberartepinal/artistes/
 .
Le terme désigne t’il un concept internationnal ?
 .
Le Fiber Art est internationalement connu et pratiqué. Régulièrement on peut voir des expositions dans de nombreuses grandes villes. On trouve sur le site Wikipédia une définition du Fiber Art en anglais et une en italien, mais pas en français.
 .
 .
***
 .
 .
 .
 .
Le Fiber Art est souvent associé aux « loisirs créatifs », expression commerciale visant à consommer un certain type de produits préfabriqués, parfois en kit, qui malheureusement réduit souvent cette activité à une certaine cible (la ménagère de plus de 30 ans) figée à une sphère domestique et dans un but utilitaire. L’art a ceci de moins réductible qu’il ne se limite pas à un genre ou un age. L’art est une recherche plus profonde sur le concept, l’histoire, la sociologie contemporaine, la philosophie, la forme, il communique un message, une émotion et n’hésite pas à expérimenter dans des recherches plastiques, formelles ou chromatiques moins limitée par seulement ce qui peut s’acheter en magasin. Les artistes créateurs doivent souvent avoir une connaissance et une maitrise technique suffisamment avancée pour exprimer leur sensibilité. Toutefois, un certain minimalisme peut également s’avérer conceptuel et véhiculer un message.
 .
Dans le livre écrit en 1984 par Rozsika Parker, The Subversive Stitch: Embroidery and the Making of the Feminine, l’artiste Kate Walker écrit :
 .
« Je ne me suis jamais demandée si l’association de la broderie avec la féminité, la douceur, la passivité et l’obéissance pouvait subvertir les intentions de mon travail féministe. La féminité et la douceur font partie de la force des femmes. De plus, la passivité et l’obéissance sont en totale contradiction avec les qualités nécessaires à un effort soutenu pour les travaux d’aiguille. Ce qui est requis ce sont des talents physiques et mentaux, un fin jugement esthétique en matière de couleur, texture et composition, la patience durant de longues formations et une personnalité affirmée en design ( et, conséquemment, une désobéissance aux conventions esthétiques). La force tranquille ne doit pas être confondue avec une inutile vulnérabilité. « 
 .
 .
L’art s’adresse néanmoins à tous ceux qui le veulent. Pour le débutant, la pratique du Fiber Art peut développer la créativité, entrainer la concentration tout en apportant relaxation. Il apporte un moment pour soi, loin de certains tracas ou divertissements « passifs » comme peuvent l’être la trop longue exposition aux écrans. Le Fiber Art peut être un moyen de découvrir une pratique artistique en se faisant plaisir, en avançant à son rythme, en apprenant de nouvelles choses et rencontrant de nouvelles personnes.
.
Pour Holy Mane le tissage comporte en ses gènes une symbolique de la transmission. Transmission du savoir : des motifs qui représentent souvent une identité ou une caractéristique; et transmission de la transmission dans le sens où le savoir se perd. La société de consommation coupe certains liens, n’éduquent plus à la complexité et la mesure d’un long temps passé sur une activité face à un monde qui fait l’éloge du rapide et du superficiel. La transmission de la transmission est également ce qui crée un lien social avec des personnes partageant la même terre. Rappeler que l’homme a créé des choses, qu’une seule vie ne peut suffire pour réaliser certaines oeuvres, mais que celles ci peuvent survivre plusieurs siècles grâce à la transmission.
Il y a quelque chose de féminin dans cela, alors j’imagine une transmission féminine préservant un geste et des formes dans lequel se cachent une tradition magique et féminine. Le geste et la répétition de motifs peuvent s’apparenter à une méditation à l’instar des mandalas tibétains. Est ce le geste et le chemin le plus important ou le résultat final ?
.
.
_______________________________________________________________
.
.
Mon parcours
.
fiberart_393
.
Ceux qui suivent mon travail depuis plusieurs années connaissent déjà un peu ma production d’oeuvres textiles. J’ai toujours eu un pied dans les arts appliqués et un autre dans les arts plastiques, ce qui décontenançait parfois (encore ces histoires de cases). Dans ma production d’oeuvres uniques, mais parfois portables, nous pourrons alors parler de bijoux d’art.
.
fiberart_385
.
brochesab_5694
.
fiberart_275
.
.
.
Pour ceux qui arrivent pour la première fois sur mon site, voici un petit résumé : Après des études d’arts appliqués (Bac) (Seine et Marne) et de stylisme de Mode (BTS) à Lyon, j’ai complété ma formation par des arts plastiques (Licence) à Paris 8. Je m’oriente aujourd’hui plus vers l’illustration de mode, mais pour moi cela englobe une logique plus vaste, enrichie par ma production plastique (fiber art) et picturale (peinture). Je n’ai cessé de créer des « bijoux » en broderie, crochet et autres techniques, et aujourd’hui le tissage (DIY) prend de plus en plus d’ampleur.
.
fiberart_333
.
J’avais commencé un blog pour partager mes coups de coeurs relatifs à la broderie.
.
fiberart_327
.
.
J’ai testé de nombreuses techniques Do It Yourself, c’est à dire en bricolant avec les objets qui m’entouraient, des façons de tisser. Internet a été une grande mine d’informations mais qui nécessite une pratique pour valider la théorie. On peut ainsi faire des tissages « simples » d’armure toile, unie ou à rayures voire à tartan avec de simple morceaux de cartons en guise de métier à tisser. On peut très bien se passer de cette base de métier à tisser avec du tissage à la ceinture, c’est d’ailleurs une technique que j’aime utiliser pour les tissages dit « aux cartons », permettant de faire des motifs.
.
fiberart_301
de gauche à droite : tissage « simple » armure toile tartan, kumihimo, tissage aux cartons
.
.
tricotin_3274
Photo pour un tutoriel de tricotin.
 .
.
expoblancetnoirCCul07
.
.
.
En plus d’Epinal, j’ai été très heureuse de pouvoir exposer en 2015 et  plusieurs fois en 2016 à Chieri (Italie) et Montigny les Metz et en 2017 à la Manufacture de Roubaix. pour leur exposition Eau Textile. J’avais également exposé une « poupée » Fiber Art à Paris en novembre 2014 mais les organisateurs n’étaient pas sérieux (le monde de l’art n’est pas toujours un monde rose).
.
HolyMane_LaVerseusedecafe_CoffeArtProject_6892
.
HolyManeFibertArt5
.
holymane_roueocculairew
.
160918_artmu259
.
160918_artmu162
.
Eautextile099
« blouse ouvrière » exposée à la Manufacture de Roubaix du 3 février au 26 mars 2017
.
.
Actualité 
.
Nous avons récemment pu exposer une deuxième fois dans un restaurant d’application. Cette exposition se déroule du 28 février au 9 avril 2017. Je ferai une note le temps venu.
.
170223_flyerFiArExpoGraindeSel_web
.
Nous continuons de communiquer encore et toujours et enfin nous organisons un dimanche entier (de 10 à 17h) pour les personnes moins disponibles en semaine, pour découvrir notre atelier.
.
170223_flyerFiArt-dimanche_web
.
Nous participons à une exposition en Italie pour mai 2017 et une autre à Epinal pour octobre 2017.
.
.
N’hésitez pas à me poser d’autres questions si le sujet vous intéresse.
.