Tristan et Iseult – Yvan Lagrange

Tristan et Iseult – Yvan Lagrange

Inspirations.
Mon travail artistique se base autour de recherches. Au fil des années, j’ai construit une carte heuristique assez dense, et j’aime y faire des ponts d’idées en idées. L’un des sujets sur lequel je travaille se base sur les légendes arthuriennes. Je travaille également le costume et j’étudie aussi l’époque du XIIème siècle et la figure de la reine Aliénor d’Aquitaine, car elle a importé à la cour de Paris, les arts raffinés des troubadours et que sa fille Marie de Champagne a commandé à Chrétien de Troyes les principales oeuvres arthuriennes, plus ou moins inspirées de plus anciennes légendes réactualisées à la mode de l’amour courtois. Le moyen âge, tout comme le mythe arthurien me renvoie également à William Morris (et Walter Crane) et son travail, qui m’inspire et me guide.

.
Télérama, 1974, 1

.
.
Quand on pense au cinéma français des années 70 abordant les thèmes arthuriens, on pense inévitablement au très bon Perceval le Gallois de 1978 de Eric Rohmer avec Fabrice Luchini .
Mais il existe également un Tristan et Iseult réalisé en 1972, plus d’un siècle après (1865) l’opéra de Richard Wagner, par Yvan Lagrange lorsqu’il avait 22 ans et produit par le styliste Pierre Cardin. Certains fans le connaissent pour la bande originale composée par Christian Vander (Magma).
.
.
C. Vander + K. Blasquiz, 1974

.
photos, casques du film Tristan et Iseult
.

.

C’est un film que je viens de regarder sur YouTube en brodant une bordure de manche de ma robe médievale. C’est un film contemplatif qui se compose de tableaux oniriques très beaux alternant scènes de combats de chevaliers et jeune fille appelant son aimé. La pellicule est très abimée, mais le flou des années 1970 est délicieux pour ceux qui apprécient cette esthétique, on y voit de la femme nue qui crie, cela rappelle Zulawski.
.

On The Silver Globe / Na Srebrnym Globie (1988)
.
.
tristan-and-isolde

.

Yvan-Lagrange-Tristan-et-Iseult
Ce film m’a rappelé et encouragé à juste créer de belles choses, sans trop se mettre d’autres barrières et contraintes. J