Nouvelle Lune et Kali la noire

Nouvelle Lune et Kali la noire

 

Je relisais un livre sur Kali pour me remettre dans son sillage, l’invoquer pour de nouvelles oeuvres à venir. Le travail d’illustration ne se contente pas de devoir maitriser les techniques du dessin, dans la forme, la lumière, la couleur, l’anatomie, la perspective et tant de choses qu’une seule vie ne permet pas de gagner totalement. Il faut à l’illustrateur de se nourrir de culture, terme vaste, mais il lui faut aussi la semence qui fasse germer l’idée que lui apporte cette culture.  Cette graine s’exprime par la poésie, la philosophie, la spiritualité et d’autres choses encore.
.
.
Pour que je puisse aimer le travail d’un artiste, et d’un illustrateur en particulier, il faut que je puisse sentir derrière ses lignes une curiosité intellectuelle et culturelle, une maturité esthétique, une pensée dense et palpable, sinon le travail d’une photocopieuse ou de la machine en général peut très bien faire l’affaire. Pour que l’humain ne disparaisse, il ne doit pas laisser la machine le supplanter, c’est pour ça qu’il doit recultiver son âme avant que la machine se développe jusque là, si ce n’est pas déjà en cours. Une personnalité, une intégrité, des émotions, des sensations, voilà le minimum qu’un vrai artiste doit pouvoir accoucher.
.
.
.
lune noire
.
.
Ces derniers temps, je me sens bousculée par les projets, j’en ai déjà parlé et je m’en réjouis plutôt, mais cela condamne certaines choses à être mises de côté. Je suis déjà socialement et familialement totalement dévouée à mon art, dans le sens où j’ai renoncé à partager du temps avec ce qui ne le fait pas fructifier. L’Art demande des sacrifices, et cela, peu de gens peuvent le comprendre…
.
Aujourd’hui se dresse dans le ciel la lune noire, l’absence de lumière dans la nuit. Cette nouvelle lune s’annonce plutôt négative pour moi. C’est drôle car il y a quelques jours je lisais sur des réseaux sociaux les apports bénéfiques des phases de la lune. Tout était si positif, et donc hypocrite et manichéen comme savent le faire les mythomanes new ageux. Il était dit que pendant la nouvelle lune, il fallait commencer de nouveaux projets. Ma croyance et celle de nombreuses traditions pensent l’inverse. La nouvelle lune symbolise souvent la Mort. Et ici, astrologiquement elle ne m’aide pas à rester dans le bien être.
.
.
calendrier lunaire
(les lunes correspondent ici au standard du pacifique, en France par exemple les pleines lunes de janvier et mars sont le 2). Pour les heures précises, vous pouvez consulter ce site.
.
.
.
Je parle de la Lune car je parle de cycle quand je parle de Kali. Le cycle de la Vie, et de la Mort. Et c’est très étrange que je lise des lignes sur elle ce jour. (Même si je fais des recherches depuis quelques jours et que je construis mon projet depuis quelques semaines).
Donc pour que l’artiste puisse mettre de la consistance et de la vie dans son oeuvre, il doit faire aussi des recherches. Et cela, peu le comprennent… « ah, elle s’amuse, elle fait passer le temps,… elle n’est pas sérieuse,… ». Et pourtant il en faut du sérieux pour se remettre à bâcher sur les livres, les conférences, les émissions, prendre des notes, faire des synthèses et laisser l’esprit s’adonner à son intuition pour sélectionner les morceaux les plus germinateurs ».
.
Kali est liée à la Vie, la Création et aussi la Mort. Ainsi il est nécessaire d’avoir des jours d’inertie. Je déteste l’inertie, c’est quelque chose qui m’effraie et que j’évite au plus haut point. Je ne sais pourquoi ça me rend malade. C’est pour ça que j’ai du mal à rester avec des gens, à part si les conversations se font riches et productives, ce qui est rare, mais en même temps je ne cherche pas assez, je n’ai pas le temps, je dois travailler le dessin et penser à l’Art.
Aujourd’hui ne devrait donc pas être un jour pesant mais un jour de « temps mort ». Kali surpasse la notion de temps.
.
« Kâlî détruit Mahâkâla au moment de la grande dissolution; c’est à dire que Kâli, puissance du temps, absorbe Kâla (le temps), le destructeur universel. »
.
L’hindouisme nous apprend a relativiser le temps. Pourquoi ai je si peur du temps qui passe ? Pourquoi me lamente-je de n’avoir que 24h dans une journée ?
Je disais plus bas, qu’un jour je mourrai et n’aurai pu profiter de toutes les oeuvres d’Art incroyables que peut contenir mon coeur. C’est quelque chose de douloureux. Je n’ai pas le temps car j’ai peur du temps qui passe et de l’inertie, comme la Mort, que je crois être mes ennemis. Mais le cycle qu’incarnent les grandes déésses mères fécondantes que sont Kali ou Ishtar ou tant d’autres qui ne sont que plus ou moins la même entité sous des langues et des terroirs différents, s’étant incarnée différemment pour mieux se faire comprendre des différents peuples du monde, ce cycle est vital, il est la Vie.
.
.
Kali
.
.
Pourquoi se soumettre à rendre des comptes à ceux qui nous oppressent ?
Pourquoi courir contre la montre alors qu’on pourrait parfois s’octroyer le temps de souffler, de dormir, de mourir, pour mieux renaître. Cette nouvelle lune, entre deux pleines lunes de janvier m’apprend l’humilité de la mort. J’ai la sensation d’avoir vécu des morts initiatiques, en rêve, sur le Pont du Diable. Je crois en avoir déjà parlé. Ce jour j’ai réalisé combien n’importe qui pouvait (et voulait) me tuer. (Depuis je sens cette sensation chez certaines personnes à mon égard, cela fut nécessaire pour développer mon instinct, à travers mon instinct de survie : devenir l’animal qui sent le prédateur et apprend à développer ses poisons).
.
Il me faut absolument penser à redevenir un être sensible qui ne court pas après la productivité, les expositions, les projets, les contrats, car je n’ai rien à prouver à personne, je n’ai aucun compte à rendre; pour devenir un être complet, il me faut prendre le temps de réaliser mes projets un à un en leur donnant le temps nécessaire. Je dois prendre du temps pour aller au delà de mes problèmes techniques de vidéo, continuer mes peintures à l’huile qui me prennent plusieurs mois, filer et tisser trame par trame pour sentir la matière, crocheter les mètres de fils en motifs. Personne ne m’arrête mais aussi personne ne doit accélérer le rythme nécessaire des cycles de création. Plus de philosophie, d’esthétique, de spiritualité, de pratique magique, d’émotions, d’amour et de temps morts.
.
PS : Rien à voir, mais j’ai testé l’application/le site Canva. Je n’en voyais pas l’utilité car j’utilise Photoshop, mais pour ceux qui ne disposent pas de ce logiciel, cela permet de notamment créer facilement des « panneaux de tendance » ou graphisme élémentaire.

Etre en Marche ou ne pas être en marche

Etre en Marche ou ne pas être en marche

Bonjour à tous et Bonne Année 2018 !

Comme toujours, je me sens débordée par les projets. C’est à la fois excitant, positif, mais à la fois cela demande une organisation et surtout de devoir sacrifier d’autres choses, notamment ma présence sur mon site. Et pourtant il est également prioritaire et nécessaire de partager mes actualités. J’ai beaucoup de mal à trouver du temps pour éditer mes vidéos, qui ont repris plus d’un an de retard. Filmer et éditer prend du temps, mais également se mettre à jour sur les paramètres techniques, notamment le fait que mon PC rame trop pendant le montage. Ajouter à cela mes routines de dessins à pratiquer. Sinon certaines choses avancent doucement mais surement, comme ma peinture à l’huile, mon tissage, etc,… D’autres sont en suspend, comme la fabrication de métiers à tisser, et d’autres sont sur le feu, comme l’exposition de février à Plombière les Bains. J’ai partagé ma pièce sur mon facebook pour les curieux.

Mais globalement ces projets sont hyper positifs et excitants. Pourtant je me sens débordée et je me rends compte que je n’aurai pas le temps de lire ces livres pris à la BMI, voir ces films, me promener ici ou là… Un jour, je vais mourir et je n’aurai pas eu le plaisir d’être enivrée par certaines lectures, musiques, films,… Et je pense notamment aux créations du XIXème siècle, qui m’intéresse beaucoup. De toute manière si le passé simple disparaît, autant ne plus lire d’écrits contemporains.

 

 

 

illustration

 

Bref, je passe en coup de vent pour partager ce gif, que j’ai tenté de partager sur les réseaux sociaux avant de me dire « mais les gif animés, c’est so 2010… »

 

Je me suis basée sur la vidéo d’un youtuber pour dessiner différentes étapes d’une certaine marche sur papier.

Illustration dans la publication AOC

Illustration dans la publication AOC
Cet été, j’ai travaillé sur l’illustration d’une nouvelle de Amria Jeanneret  intitulé le Pavot Bleu.
.
.
IMG_20170808_131544
.
.
Cette nouvelle a été édité dans le magazine AOC n° 45 correspondant à l’été 2017. Je l’avais montré à ce moment là sur les réseaux sociaux. AOC est une publication de nouvelles (fantastiques – science fiction  fantasy) du magazine Présences d’Esprit.  La nouvelle raconte l’histoire d’Emma, une petite fille qui « reçoit de son père un cadeau rarissime : un pavot bleu, une magnifique plante extraterrestre en voie de disparition. Entre la petite fille et le végétal vont se tisser des relation profondes. »
.
.
.
IMG_20170808_131718
.
.
.
IMG_20170612_192348
.
.
.
J’ai été très contente de créer une illustration pour cette nouvelle qui m’a beaucoup inspiré. Je dois avouer que le dessin s’est rapidement formé dans ma tête. J’ai tout de même noté tous les mots clés qui me semblait importants et ai griffonné quelques croquis préparatoires. Ce dessin était une évidence, à la fois délicat, féminin et sensuel. Je l’ai voulu comme un baiser et j’ai coiffé et habillé la jeune fille de vêtements intemporels pour coller à l’univers de science fiction.
.
.
.
illustration nouvelle
.
.
.
IMG_20170612_184730
.
.
.
C’est très plaisant de voir ses illustrations édités dans le registre des mondes imaginaires (dans lesquels je me replonge d’ailleurs, ce doit être l’effet Imaginales), je rappelle que je reste disponible pour toute commission, projets correspondant à l‘illustration. Si vous êtes auteur, éditeurs, n’hésitez pas à faire appel à mes services ou à partager l’information autour de vous.
.
.
.
IMG_20170808_132037

peinture – Serpette

peinture – Serpette

Je vous présente une peinture à l’huile sur châssis entoilé, réalisée entre mars et novembre 2016.

.

.

171007_peint_serpette-det

.

.J’aime utiliser la peinture à l’huile pour réaliser de nombreux détails, mais cela prend beaucoup de temps pour finir une toile. C’est pourquoi j’en réalise deux à trois par an à un rythme d’une heure et demi par semaine, en espérant que je termine celle en cours pour entrer dans mon quota de deux par an.

.

.

peinture à l'huile pas à pas

 

.

.

Je l’avais exposé à la galerie du Bailli en novembre 2016 à l’occasion de l’exposition et du marché de Noël. Elle était au côté de mes autres peintures  « Lune Noire » et « jeune fille et montagne. »

.

.

171007_peint_serpette_expo1

 

.

.

171007_peint_serpette_inspiration

.

.

Voilà quelques images de références pour ma peinture. On me demande souvent si je me peins, mais j’utilise plutôt des images de références venant de visages qui me plaisent, généralement des mannequins de mode. Je ne trouve absolument pas que je leur ressemble, mais si on a l’illusion que c’est le cas, tant mieux pour moi.

.

.

171007_peint_serpette_expo2

 

.

.

Je vous montre en photos, les étapes de la réalisation de cette peinture. J’aime bien utiliser la spirale d’or pour construire mon dessin.

Je débute assez grossièrement pour placer les traits principaux, voire les masses de couleurs quand c’est nécessaire. A ce stade, on me dit souvent « mais tu as changé de style ! » avec joie (autour de moi les gens préfèrent les styles un peu naïf et expressif voire abstrait à la mode chez les peintres amateurs dans les années 60 à 80, alors que j’aime les détails et le réalisme fantastique pour ne pas dire le pop surréalisme émergent des années 2000). On peut voir un petit croquis annonçant l’intention de la composition, même si celle ci reste « simple ».

.

.

171007_peint_serpette_WIP1

171007_peint_serpette_WIP2

 

.

.

Je ne peins pas avec de la nourriture, mais j’aime bien manger des gâteaux, c’est je pense le secret ultime d’une peinture réussie.

J’avais commencé par l’arrière plan, en voulant créer une zone de profondeur en utilisant du flou de perspective.

C’est assez intéressant de voir comme le visage change d’expression et prend vie selon qu’il évolue.

J’utilise très peu de noir, j’aime ajouter des ombres avec des mélanges de bleu outremer.

.

.

171007_peint_serpette_WIP3

 

.

.

.

On me demande souvent pourquoi je ne commence pas par les yeux ou si j’oublie de mettre des cils ou des cheveux, mais c’est parce que je place les détails en derniers.

J’avais une idée de fleurs au début, mais entre temps, je crois que j’ai oublié ou j’ai changé d’humeur pour faire des fleurs à pétales plus bombées, comme des roses ou des pivoines. J’aime bien  ce thème de la nature, des prairies printanières et également le thème plus sec de la serpette, de la faucheuse sévère et effrayante.

.

.

171007_peint_serpette_WIP4

.

.

J’aime bien cette couleur de cheveux, qui me rappelle certains films des années 60-70. J’aime de manière général l’ocre, mais plutôt par touches qu’en applat.

.

.

serpetteWIP.

.

.

Voici un gif de l’évolution de la peinture :

.

.peinture à l'huile pas à pas

 

 

stand Holy Mane au marché d’Automne

stand Holy Mane au marché  d’Automne

Tout ce week end (il a déjà commencé), je présente un stand au Centre Culturel d’Epinal (une nouvelle fois). Vous pourrez  trouver des cartes de voeux, que j’ai faite pour l’occasion, ainsi que mes cahiers de coloriage Astro et le reste.

.

stand marché Holy Mane

.

.

Il reste donc demain dimanche, pour venir découvrir mon travail.

.

171104_marchedautomne702

.

.

J’avais déjà proposé des oeuvres originales ou en séries limités l’année dernière pour la même occasion, mais comme d’habitude je suis très en retard dans la publication de ce blog. Je continue d’être active localement et à participer à diverses manifestations, que ce soit dans le cadre professionnel (illustration, art plastique) ou pour le loisir (chant, jeux de rôle,…). Mon but est de faire connaître mon travail auprès de clients potentiels, qu’ils soient particuliers ou professionnels. N’hésitez pas à aller voir mon book pour avoir un aperçu de ce que je propose. Si vous êtes intéressés ou simplement curieux, vous pouvez m’écrire à info@holymane.com .

Je vous attends demain, avec ou sans bûche vosgienne.

.

171104_marchedautomne681

Illustration – lipstick in a park

Illustration – lipstick in a park

Voici une illustration réalisée l’été 2016 sur un cahier A4 avec de l’aquarelle.

 

 

crayonne et aquarelle

Le crayonné et la mise en couleur à l’aquarelle.

 

16_lipstickonabank_wip

Vous pouvez suivre les étapes de cette illustration dans ma vidéo, sous fond d’images d’Epinal.

 

Prochainement – Exposition et stand sur la Place des Vosges

Prochainement – Exposition et stand sur la Place des Vosges

Comme l’année dernière, je reviens sur la place des Vosges d’Epinal ce samedi 29 juillet 2017 !

160827_ete_953

(photo août 2016)

Ce sera mon deuxième événement de cet été avec celui qui a eu lieu à Plombières le samedi 8 et dimanche 9 juillet, et j’en aurai un autre au mois d’août le samedi 19. N’hésitez pas à regarder dans la colonne de droite mes « prochains événements ».

Vous pourrez voir mes bijoux textiles en vrai, ou acheter des reproductions d’illustration, des originaux ou des estampes. Je ferai également une démonstration de tissage DIY sur un des métiers que je viens de terminer, annonçant prochainement des ateliers. Je montrerai ma méthode pour créer des motifs avec un métier sans peigne, en utilisant des baguettes et des fils.

Vous pourrez donc voir des tissages originaux pour vous donner une idée, ce sont des tissages que je réserve pour mon exposition d’octobre avec mon atelier Fiber Art Epinal, sur le thème de la Mésopotamie.

160827_ete_872

Ce sera la deuxième année où je participe avec le collectif d’artistes Pigment T à leur événement « l’été des artistes » qui réunit plusieurs de leurs membres autant dans le domaine des arts plastiques que des arts appliqués (bijoux, chapeaux, stylo en bois tourné,…).

Voici quelques photos de l’an dernier.

 

exposition illustratrice Holy Mane

 

Ce jour là il marquait 40°C sur le thermomètre de la pharmacie. C’était un peu extrême.

 

 

160827_ete_958

 

 

 

La jolie Place des Vosges d’Epinal avec mon stand au centre de la photo.

 

 

1608_etedesartistes902

 

 

Vosges Matin avait fait un article sympa, je suis toujours étonnée des journalistes qui arrivent à synthétiser tout ce que je leur dis, parfois je suis trop bavarde tant j’essaie d’être comprise.

 

Vosgesmatin_detail

 

Ici je m’amusais à faire de jolis panoramiques avec mon nouvel appareil photo. Il existe peut être un widget pour afficher les panoramas sous WordPress, si vous savez, dîtes moi celui que vous préférez, sinon on peut cliquer sur la photo.

 

 

1608_etePanorama

 

 

Ici vous pouvez me voir au milieu de plusieurs peintures, de cadres et d’oeuvres textiles au fond.

 

 

160827_935

 

160827_ete_865

 

 

160827_ete_878

Au fond à gauche la basilique.

 

160827_ete_883

 

160827_ete_931

 

 

 

160827_ete_961

 

160827_ete_877

 

 

Encore quelques panoramiques, tant j’aime l’architecture de cette place, accompagné d’effet HDR pour gérer la très grande luminosité de cette journée à 40°C.

 

 

 

 

 

160827_eteplacevpanorama

 

 

160827_ete_943

 

160827Panoramabailli

 

Si vous voulez savoir dans quel numéro est apparu l’article, il s’agit du 2750.

 

Vosgesmatin

 

Et pour finir une video que j’avais déjà partagé sur ma page facebook

 

Surface Pattern Design – Tissus avec motifs originaux et uniques

Surface Pattern Design – Tissus avec motifs originaux et uniques
Il y a un peu plus d’un an j’avais réalisé une vidéo montrant quelques un des tissus que j’avais fait faire imprimé avec mes motifs personnels.
.
.
categories_patternd2
.
.
Comme il était parfois un peu compliqué d’expliquer que je ne vendais pas des tissus, mais des motifs, j’avais faite cette vidéo.
.
Depuis j’ai acheté une caméra de meilleure qualité et j’ai refaite cette video, cela permet de mieux s’imaginer l’aspect tactile de la matière.
.
.

.
.
Pour ceux qui viennent pour la première fois ici, je récapitule.
Je suis illustratrice free lance et j’aime créer ce qu’on appelle en France des motifs textiles. Les anglo saxons appellent cela du « pattern design« , soit la création de motifs. Ce terme est beaucoup plus juste car les motifs que je dessine peuvent très bien être imprimés sur du tissu, mais aussi tout autre support comme le papier (ah.. la papeterie.. <3 ), la céramique dans le cadre de vaisselle par exemple, ou utilisé numériquement comme par exemple ici le fond de ce site, qu’on appelle « wall paper »…
.
.
Cristaux et plumes de paon "mint"
.
.
.
J’adore les motifs, même si je n’en porte pas plus que ça (comme la couleur rose) mais j’aime me perdre dans les détails d’un papier peint, regarder les draps en cherchant le motif de base qui est répété, je trouve cela magique. J’aime aussi les Arts & Craft et William Morris qui a contribué à pousser cet art décoratif vers le haut, le spirituel, tout en ayant cherché et observé les beautés qui ornaient nos églises. Cet homme n’est pas seulement un designer, c’est aussi un philosophe socialiste, un penseur, comme on aimait penser l’art, le design et la création il y a plus d’un siècle.
.
.
Cristaux et plumes de paon
.
.
William Morris m’aide également à concilier une certaine vision humaniste qui veut élever l’homme et lui enlever le fardeau du travail aliénant et marchand, avec la grandeur de l’art appliqué comme un art total dans lequel l’homme vit (à travers ses vêtements, ses accessoires, son mobilier, sa maison, etc…). Bien sur certains pourraient reprocher qu’un tel art élevé à ce niveau de qualité plastique et esthétique ne peut être abordable que par des personnes riches, mais c’est justement une manière de lier les hommes, les riches qui paient les ouvriers avec un travail manuel et intellectuel qui les élève, contrairement au travail répétitif de certaines usines. L’homme modeste construisait, il savait faire des meubles, qui traversaient les générations et gardaient l’âme de l’ancêtre qui l’avait pensé et créé. A l’instar de certaines pièces de tissu ouvragées qu’on léguait à nos enfants. Avant cet ère de surconsommation dénaturé d’âme et dénaturant les âmes.
.
.
Magic and spells

Magic and spells

Magic and spells

Magic and spells

Magic and spells

Magic and spells

.
.
Pour revenir à mon travail, je suis donc disponible pour dessiner des motifs selon vos besoins, que vous soyez un particulier, une petite ou moins petite entreprise. Je travaille à la commande et ainsi votre design sera unique et sur mesure. Vous pouvez également vous procurer certains de mes designs, via le site spoonflower.
.
Acheter du tissu sur spoonflower.
C’est un site américain que j’aime assez, leurs couleurs sont les plus belles, les plus variées et leurs choix de tissu est de plus en plus important, que vous aillez envie de vous confectionner une petite trousse en toile de coton, un T shirt en jersey, ou de jolies accessoires en satin, c’est le meilleur site. Vous avez un choix de motifs incroyable, chacun est libre de proposer ses designs. J’ai moi même commandé aussi du papier cadeau et du papier peint pour mes shootings photo. La liberté de créer n’a plus de limite.
.
.
Pluton
.
.
Si des tissus vous intéresse, ça se passe chez https://www.spoonflower.com/profiles/holymane , les prix varient selon le type de tissu (coton, jersey, satin,…). Ca va de 17,50$ le yard à 38$ le yard. (1 yard ~91 cm). En tant que créateur, on ne touche pas grand chose, du coup faites vous plaisir sincèrement, je ne dis pas ça parce que j’ai des intérêts, je gagnerai plus si vous m’achetez un miroir de poche.
.
Depuis le début de l’année j’ai mis à jour mon site, en actualisant notamment mon portfolio. Vous pourrez voir plusieurs catégories dont le pattern design.
.
Plus d’articles sur le pattern design :
.

Illustration – Little piggy

Illustration – Little piggy

Aujourd’hui je vous parle d’une de mes illustrations préférée : Little piggy.

Il s’agit d’une aquarelle sur papier 300gr format A3.

15_12_littlepiggy_full

Elle représente une jeune fille dans un style lolita avec des cheveux verts coiffés de tresses et d’une couronne de cristal. Elle tient dans ses bras un petit cochon rose. Le fond est décoratif avec des éléments abstraits à la fois rayonnant et répétitifs. On y retrouve de nouveaux mes fameux cubes qui semblent voler autour de cercles lumineux. On peut voir comment mon obsession des motifs intègre ce dessin.

15_12_littlepiggy_det

 

Pour certains le sujet peut sembler incongru, comment peut on avoir des sentiments pour un animal qui n’est autre qu’un morceau de viande ? Mais pour moi, il est naturel de ressentir des sentiments envers des êtres vivants et même non vivants (vu que je ressens des sentiments devant des oeuvres d’art). Le cochon n’est pas forcément un symbole de « cochonneries » sales et dégoûtantes.

 

15_12_littlepiggy_det3

 

 

Je dessine beaucoup de jeunes filles avec des animaux, je ne sais pas vraiment pourquoi pour tout dire, mais il y a quelque chose de rassurant pour moi à représenter cette connivence mêlée d’affection.

 

 

 

15_12_littlepiggy_det5

 

Voici le processus de réalisation de ce dessin :

1512_illus_littlepig_wip1

1512_illus_littlepig_wip2

 

Les premières couleurs à l’aquarelle.

1512_illus_littlepig_wip3

1512_illus_littlepig_wip4

 

15_12_littlepiggy_det7

J’ai dessiné le fond à part, pour le préparer du mieux que je pouvais.

1512_illus_littlepig_wip6

1512_illus_littlepig_wip5

 

Avec les répétitions et les motifs, je me suis aidée d’un calque pour reporter le fond sur le papier.

1512_illus_littlepig_wip7

 

J’ai utilisé de l’encre dorée pour les épées du fond.

1512_illus_littlepig_wip8

1512_illus_littlepig_wip10

 

1512_illus_littlepig_wip9

15_12_littlepiggy_det2

1512_illus_littlepig_wip11

Cette illustration a été exposé pendant 9 mois dans le salon de thé « Nulle Part Ailleurs » d’Epinal.

npa_5376

npa_5378

15_12_littlepiggy_det6

 

Il faut également exposé à la galerie du Bailli, le 19 au 26 novembre 2016.

 

 

marche de Noel

 

15_12_littlepiggy_det4

 

marchenoel229

 

Cette illustration est disponible en format carte postale, n’hésitez pas à m’écrire si elle vous intéresse.

 

Et voici une video me montrant colorer cette illustration :

 

La liseuse de Tarot

La liseuse de Tarot

Voici une peinture sur papier d’Arches grand format réalisée en juillet 2015.

 

peinture Tarot

 

 

 

Dans mon atelier

 

150725_tarotreader_atelier

Work in progress :

Les étapes de réalisations : esquisse.

 

150725_tarotreader_wip1

Les détails au crayon :

 

150725_tarotreader_wip2

 

L’encrage du trait à la peinture appliquée au pinceau :

 

150725_tarotreader_wip3

Et quelques paillettes rouges dans le fond pour cette illustration.

 

 

150725_tarotreader_head

Illustration – Muse d’Automne

Illustration – Muse d’Automne

Je vous montre les détails d’une illustration qui a plus d’un an et qui a déjà pu être visible au public cet été dans une exposition.

 

1512_musedautomne

 

1607_Bourbonne512

 

Je l’ai appelé « Muse d’automne ». C’est le visage de Laura Hanson Sims qui m’a inspiré. J’aime beaucoup suivre les sites de jolies filles ou de mannequins. Je lis souvent que les filles se prenant en photo sont agaçantes, mais pour moi c’est une source d’inspiration très pratique. J’aime particulièrement voir les visages, j’y vois des expressions de beauté et de grâce qui laissent insensibles la plupart des gens. Vous pourrez voir en vidéo quelques moments de la mise en couleur de ce portrait.

 

 

J’ai commencé le dessin au crayon :

1511_musedaut_wip3

 

1511_musedaut_wip2

 

1511_musedaut_wip1

 

1511_musedaut_wip5

 

Les végétaux autour de moi m’ont beaucoup inspiré. Ce sont des feuilles que j’ai photographié ou ramassé. Leurs couleurs, qui se déploient en automne ont un effet remarquable pour moi. La nature est une source d’inspiration incroyable.

 

1511_musedaut_wip5

 

Exposition à Bourbonne les bains.

 

Centre Borvo exposition

 

1607_Bourbonne504

 

J’ai réalisé cette peinture le vendredi 13 novembre 2015. La veille nous étions sorti en promenade en forêt et cela m’avait fait beaucoup de bien, hélas le soir, je restais traumatisée par les nouvelles. Les attentats du bataclan m’ont fortement touchée, j’ai encore du mal à tout décrire tant au niveau des terroristes que de mon état malsain à vouloir m’imprégner du flux toxique d’informations et d’interprétations, notamment sur les réseaux sociaux. Les mois précédents, je m’orientais vers un style plus naïf, et suite à ça j’ai eu besoin de reprendre un style beaucoup plus détaillé et au trait et cloisonné.

 

 

 

 

exposition Holy Mane    x

Aquarelle « Anti Geek »

Aquarelle « Anti Geek »

Une aquarelle réalisée en décembre 2015.

Avant les geeks étaient une minorité, une sorte de contre culture, maintenant c’est une étiquette tendance et « cool » dans tout ce qu’il y a de banal et bourgeois.

 

151200_antigeek_59

 

 

 

Réalisé à l’aquarelle sur format A3.

 

151200_antigeek_156

vidéo time lapse :

J’ai également réalisé la musique avec un logiciel de « samples ».

 

 

 

151200_antigeek_807

 

La période de décembre m’avait inspiré un fond composé de couronnes de fleurs, de petits chevaux, sucettes et gâteaux pains d’épices en forme de bonhomme.

151200_antigeek0

 

 

Il m’a fallu environ 7h pour réaliser cette illustration.

 

151200_antigeek08

151200_antigeek142

 

 

Je travaille de plus en plus le fond de façon décorative pour faire ressortir mes personnages :

 

151200_antigeek600

 

 

J’encre souvent avec ma plume de corbeau.

 

151200_antigeek620

 

Avant de « dessiner au propre », je fais plusieurs recherches de dessins et de compositions sur d’autres papiers, dans des formats « moins impressionnants ».

151200_antigeek653

 

J’utilise l’aquarelle en couches, comme avec la peinture à l’huile. Les « puristes » peuvent donc me faire mille critiques, ça m’est égal du moment que le résultat me plait.

 

151200_antigeek751

151200_antigeek757

 

Le cadre rouge sombre s’inspire des tarots de Marseille, comme les tatouages du personnage.

 

aquarelle

Peinture aquarelle – « Marre »

Peinture aquarelle – « Marre »

 

Voici une aquarelle réalisée l’automne dernier.

marre232

Je me suis inspirée d’une personne dans une marre menaçante.

La nature m’inspire beaucoup notamment une petite marre près de chez moi à qui je rends visite quelque fois. Il semble y voler quelques créatures invisibles et cela donne naissance à des herbes hautes, des feuillages et des fleurs harmonieusement mis ensemble.

marre112

marre_162828

Je regarde l’environnement aussi avec des yeux de pattern designer, je chasse le motif, le dissèque et m’en inspire ouvertement. Rien de mieux qu’une balade pour voir toutes les textures, les matières et les couleurs nous donner envie de les imiter.

Voici donc quelques photos de la marre, qui inspire fortement pour des motifs camouflages.

 

marre

marre_162345marre_162403marre_162418

 

Voici des étapes du dessin.

 

 

marre16-16.09

 

J’ai filmé un court instant du dessin au pinceau et à l’encre :

 

 

 

 

 

 

 

 

.

marre091marre095marre096

 

Un détail

15-09_aqua-marre-det

marre114marre156marre456marre

 

15-09_aqua-marre_1

Exposition place des Vosges – Ete des artistes I

Exposition place des Vosges – Ete des artistes I
Samedi 20 août 2016 avait lieu ma première participation à l’événement « l’été des artistes », sur la place des Vosges d’Epinal.
.
.
1608_etedesartistes612
.
Moi et mon stand.
.
.
1608_etedesartistes592
.
.
C’est l’association Pigment’T qui organise chaque été un rendez vous sur cette place emblématique de la vieille ville tous les samedis de juillet et août.
.
.
1608_etedesartistes643
.
1608_etedesartistes647
.
.
.
J’aime beaucoup le charme de cette place entourée d’anciens bâtiments comme la Galerie du Bailli de style renaissance (XVIIème s.) classée monument historique ou encore dans un style « arts nouveaux » la pharmacie conçue par l’architecte François Clasquin en 1904 qui a aussi créé le marché couvert, également classée. Si vous êtes de passage dans les Vosges et êtes amateur de patrimoine, n’hésitez pas à vous poser à la terrasse de la Brasserie du Bailli ou de la Brasserie du commerce ou encore manger des crêpes (bretonnes) pour admirer cette place.
.
.
panorama-sans-titre1
.
.
Place des Vosges Epinal
.
.
Nous étions plusieurs artistes et artisans d’art à exposer dans des stands. Voici le mien.
.
.
1608_etedesartistes565
.
1608_etedesartistes572
.
1608_etedesartistes574
.
1608_etedesartistes576
.
1608_etedesartistes579
.
.
On pouvait voir mes dernières peintures à l’huile, ainsi qu’une gouache, des estampes de gravures et autres produits dérivés (cartes postales, miroirs, badges,…).
.
.
1608_etedesartistes596
.
1608_etedesartistes598
.
1608_etedesartistes602
.
1608_etedesartistes603
.
1608_etedesartistes607
.
.
J’avais commencé à dessiner la rue pour une aquarelle, à l’instar des « peintres dans la rue » de Bourbonne les Bains.
.
.
1608_etedesartistes653
.
1608_etedesartistes609
.
1608_etedesartistes614
.
.
Il y avait également des photos de Laurent Braun à côté de ma gouache « Esturgeon » et de mes travaux de Fiber Art « third eye » et « Kybele« .
.
.
1608_etedesartistes620
.
1608_etedesartistes625
.
.
Ce jour là une petite pluie rafraîchissait l’été.
.
.
1608_etedesartistes628
.
J’ai réalisé des photographies panoramiques.
.
.
1608_etedesartistes640

Illustration aux feutres – Walkman girl

Illustration aux feutres – Walkman girl

Voici une illustration que j’aime beaucoup par son aspect féminin et « quotidien ».

 

160402_illus_pastelolita

 

Je travaille les postures de mes personnages pour leur donner un caractère plus réaliste tout en continuant d’ « exagérer » le style avec une coiffure colorée (ombre color) en volume, un maquillage et des vêtements que j’aimerai avoir.

J’ai voulu créer une scène détendue, cosy et rose, presque intime dans des moments de rêveries ou peut être même d’ennui. Quand j’étais plus jeune j’avais un walkman, ou baladeur pour écouter des cassettes. Je les rembobinais avec un crayon pour garder mes piles plus longtemps.

 

160402_illus-pastel1

En haut à droite j’ai esquissé une pose que j’avais en tête pour la reproduire ensuite au crayon et enfin encrer le dessin au stylo plume.

 

J’ai bien aimé dessiner une jeune fille avec une légère moue. On nous répète souvent qu’il faille représenter des personnages souriants, mais je réserve ça à la publicité (ce que je n’exclue donc pas dans mon travail de commande). Un sourire cache souvent une volonté de vendre quelque chose. A part si cela vient de personnes que vous fréquentez plus régulièrement. Dans la représentation de la femme, on encourage souvent à ce qu’elle soit souriante, avenante, elle incarne souvent une idée de service. Pourquoi pas. Avez vous remarqué que les hommes sont moins soumis à cette nécessité ?

Quand quelqu’un regarde mes tableaux et dessins dans une galerie et me fait remarquer que mes personnages ne sourient pas toujours, je me dis souvent que cette personne n’est pas une habituée des musées, de la culture et de l’histoire. Dans les galeries de portraits peints au fils des siècles (Louvre, Nationnal Portrait Gallery,…)  le sourire est une minorité, quand il est présent, il est si rare qu’il devient une icone (La Joconde) et jusqu’au XIXème siècle, on trouvait les sourires grossiers et dérangeants, c’est pour cela que les sculptures de Carpeaux entourant l’Opéra Garnier choquaient le public. Les sourires connotaient la folie, les gens qui ne savaient pas se maîtriser, qui étaient possédés, mesquins ou cachaient des mauvaises intentions.

 

160402_illus-pastel3

J’ai fait la mise en couleur avec des feutres à alcool, Tria, Touche, Twin Tip, Copic,…

 

C’est avec l’essor de la publicité, illustrée d’abord (Mucha), puis en photomontage dans les magazines et c’est surtout avec la société de consommation triomphante et le american way of life (pour ceux qui ont regardé la série Mad Men), que le sourire, surtout sur une femme s’est démocratisé en image pour vendre des bouteille de Coca Cola ou des cigarettes. Mais cela n’a jamais « coulé de source » qu’il fallait sourire sur les photos, on le voit d’ailleurs sur les premières photographies.

Ne pensez pas que j’ai quelque chose contre le sourire, je suis très souriante mais quand il s’agit de portrait je les trouve plus beau et romantique dans une expression plus neutre.

 

160402_illus-pastel2

J’ai dessiné une tête de cerf stylisé qui sera mon motif textile, que j’applique numériquement sur le dessin scanné.

 

Et puis il y a des modes, vous rappelez vous dans les années soixante dix la mode des portraits d’enfants qui pleurent ? Ca va ça vient, je suis souvent étonnée qu’on ne prenne pas assez de recul quand on regarde une oeuvre. J’aime bien considérer ce qui se fait, qui a été fait, ici et à l’autre bout du monde. Je parle souvent de romantisme sombre, j’aime la période symboliste et les préraphaélites qui l’ont précédé. Dans quelque chose de plus contemporain, j’aime bien ce qu’on appelle maintenant le pop surréalisme.

Concernant le symbolisme, on parle du concept d’idée, voire d’idéalisme, différent du naturalisme. Je me retrouve vraiment là dedans. J’aime représenter des figures qui parlent de mon idée d’idéal. C’est pourquoi les femmes que je dessine se ressemblent souvent, j’aime bien représenter cette beauté, la comprendre, la disséquer pour la reproduire. Mon style est très « mannequin type agence », ou Haute Couture. J’aime les visages atypiques, les corps élancés et gracieux, qui nous semblent venir d’un ailleurs. C’est pour cela que ce n’est pas du « naturalisme« . On m’a déjà demandé pourquoi je ne représentais pas de femmes « normales ». On pourrait tenter de définir la normalité, mais je pense que la personne voulait dire « moyenne », la personne « moyenne », celle qui représente la plupart des gens, qui n’est pas parfaite, mais pas non plus laide. Mon style est plus de l’illustration de mode que du chara design. Ce qui ne m’empêche pas d’apprécier le travail de ce second. Donc voilà pourquoi on pourrait me dire que mes silhouettes ne sont pas « réalistes », tout comme on pourrait voir une mannequin de Haute Couture marcher et trouver quelque chose qui « n’est pas de ce monde ».

 

160402_illus-pastel_pattern

Motif Textile

 

Je comprends que cela ne soit pas le goût dominant ou majoritaire mais ce que je cherche dans l’art avant tout est de représenter ce qu’il y a au fond de moi, mes émotions, mes passions et tant pis si cela ne plait pas à tout le monde. J’ai ce besoin d’aller chercher toujours ce qu’il y a dans le regard d’une femme ou d’un homme qui me donne un frisson esthétique.

La beauté pour moi n’est pas nécessairement sexuelle. Je peux trouver un paysage très beau, je n’aurai pas de pulsion sexuelle qui s’accompagne. Je peux trouver un garçon ou une fille très beau ou belle, cela est purement esthétique. C’est pour cela que mes personnages ne sont pas spécifiquement aguicheur ou très sexy, même si j’aime qu’ils puissent être séduisants d’une certaine mesure. C’est pour ça que je ne dessine pas spécialement des femmes réduites à une grosse poitrine et de larges fesses. Ce n’est pas mon propos. Mais encore une fois je n’ai rien contre ceux qui le font.

 

Voici une video de la mise en couleur aux feutres. La mise en couleur me prend environ 1h30, le dessin également, le motif textile 1h et les finitions numériques 40 minutes.

 

illustration au feutre

 

exposition marche couvert

J’ai imprimé ce dessin numérique sur un grand format 60 x 100 cm. J’ai pu l’exposer au Marché Couvert d’Epinal pendant l’événement de la Fashion Night.

 

 

marchecou_374

PS : j’ajoute cette video honteusement piquée sur un réseau social :